Retour à la liste

Grotte de glace à 3200m (Fermée été 2020)

D'accès facile pour tous, la grotte de glace et ses nombreuses sculptures est idéalement située à l'arrivée du téléphérique des Glaciers de la Meije, apres une marche de 10mn à peine.
Durée de la visite: environ 30mn

 

Restaurant d'altitude + terrasse panoramique à proximité

Ouverte durant l'été uniquement; l'hiver elle se trouve sous des mètres de neige!
Gros chantier cette année pour pouvoir ouvrir la grotte du glacier de la Girose ! Elle descend de 24 m par ans et elle arrive sur un plat du glacier ce qui la met en compression . les galeries se referment! les sculptures se déforment et la grotte a tendance à basculer ce qui réduit la pente à l'intérieur limitant l'évacuation de l'eau qui s'infiltre par les crevasses. Travailler avec la nature demande de s'adapter ! Les visiteurs pourront venir découvrir les nouvelles sculptures dès la mi-Juin ...

 

Ouvertures :

Fermé temporairement.

 

 

D 1091
La Grave
05320 La Grave

 

Tél. : 04 76 79 91 09

Tél. : 04 76 79 94 65

Téléphériques des Glaciers de La Meije

Téléphérique des Glaciers de la Meije - © JSelberg

La Grave

04 76 79 91 09

04 76 79 94 65

Téléphériques des Glaciers de La Meije

Le téléphérique vous emmène au col des Ruillans à 3211m et au glacier de la Girose. Vous contemplerez un panorama grandiose : à vos pieds glaciers et crevasses, tout près la Meije (3983m) et au loin des sommets à perte de vue du Vercors au Mont-Blanc.

En savoir +

La cabine de 3200m

Déguster une bière en terrasse - La Grave - © ©SATG

La Grave

04 76 79 94 65

La cabine de 3200m

Situé à l'arrivée du téléphérique des Glaciers de la Meije à 3200 m d'altitude, ce restaurant avec sa magnifique terrasse panoramique vous offre une vue sur 360° à couper le souffle ainsi que de délicieux menus du jour ou autres plats de restauration.

En savoir +

Au pays de la Meije (Circuit n°16)

Le village de La Grave, temple de l’alpinisme et du ski hors piste, est connu dans le monde entier. Pourtant ce village n’a été relié au reste du monde par la route qu’à la seconde moitié du XIXe siècle, à cause d’un tracé particulièrement retors.

En savoir +