Retour à la liste

Osez l’osier au pays des glaciers !

A la Grave, Le gîte du Rocher sera votre refuge avec un style décontracté et un peu décalé, grâce à Serge qui a fait de la convivialité un art ! Ce séjour vous offrira la possibilité de découvrir le savoir-faire ancestral du tressage de l'osier.

 

Que ce soit dans l’assiette ou autour d’un verre en terrasse, le confort et la bonne humeur sont les meilleurs gages de qualité. On se sent comme à la maison. La cuisine est savoureuse et débordante d’amour, comme Simon, le chef. Viande de La Grave pour le pot au feu maison, agneau du pays et gâteaux maison pour un petit déjeuner royal. Et pour le décor vous cohabiterez avec la reine des lieux, La Meije.

Osez l’Osier : Du brin d’osier à l’objet. Devant l’atelier-boutique de Lucile flotte une bonne odeur de bois. La vannière est assise dans un coin de la pièce à proximité des brins d’osier qui trempent. Depuis 10 ans elle crée à partir d’une fibre naturelle, « on n’a pas besoin de grand-chose à part de l’eau, de la force des bras, d’une serpette et d’un sécateur, notre empreinte carbone est plutôt faible ». Les bottes d’osier exposées dans son atelier ont toutes les tailles et toutes les couleurs selon la variété d’osier et la récolte. Après une formation professionnelle, Lucile maîtrise les techniques des objets traditionnels mais
elle exprime aussi sa créativité avec des objets plus originaux.

Un savoir-faire vivant. Lucile aime faire perdurer ce savoir-faire. Elle aime se laisser bercer par la nostalgie de cet art ancestral. Elle aime partager le rapport affectif que ses visiteurs ont pour un vieux panier tissé par leur grand-mère et qui souhaite en faire de même. C’est là que la transmission commence, en réalisant un panier rond pour acquérir toutes les bases techniques. À vous le plaisir du tressage de l’osier, le toucher du bois, l’odeur et ses couleurs. Peu de chose vous seront nécessaires pour continuer chez vous : de l’osier, de l’eau, une serpette, un sécateur, la force des bras et toute votre imagination.

Poussez la porte de la ferme… Céline et Martin, jeune couple d’agriculteur originaire du coin, ont relevé le défi de s’installer à La Grave. Leur priorité c’est d’avoir des produits qui ont du sens comme l’explique l’ardoise de l’entrée : « ici vous trouverez un fromage de qualité, un fromage qui est le reflet de tout l’amour que nous portons à nos chèvres et à notre métier. Alimentation à base de : pâturages gravoises, foin local, céréales sans OGM… ».
En prenant le contre-pied de la culture intensive et en privilégiant le bien-être animal, ils ont réussi leur pari. Leur troupeau, très coloré du fait de la variété des races, a apporté un intérêt gustatif inattendu à leurs fromages !

Un déjeuner au sommet en tête à tête avec les glaciers. Un conseil : arrivez le vendredi midi pour un déjeuner au sommet ! …ou presque. À 3 200 m d’altitude tout de même, à l’arrivée des Téléphériques de la Meije, « la Cabine de 3200 m » reste fidèle aux lieux grâce à son ambiance refuge. Avec une cuisine et des pâtisseries maison, le repas se savourera tout comme la vue, somptueuse, sur les sommets. Après une délicieuse tartiflette ou une bonne pizza, faites une petite promenade aux alentours pour ne rater aucun des sommets nommés sur la table d’orientation. Sous vos pieds le glacier de la Girose, face à vous les neiges éternelles, imprégnez-vous…

Du « Pain Bouilli » ? Ça vous dit ? Direction Villar d’Arène… Le four banal laisse toujours échapper la bonne odeur du pain cuit au feu de bois une fois l’année. C’est dans ce four que les faranchins, habitants du village, fabriquaient le fameux pain noir ou « pain bouilli » (de « pô buli » en patois). Autrefois, les habitants le conservaient toute l’année car le bois était rare et le four était allumé pour faire le pain de l’année. Fourniers et pétrisseurs fabriquaient un pain à la croute dure, uniquement à base de farine de seigle, une céréale rustique cultivée sur les terrasses jusqu’à 2000 m. Un savoir-faire de plus perpétué par les habitants avec les gestes traditionnels retrouvés…

 

Ouvertures :

Du 10/12 au 12/12/2021.

Du 21/01 au 23/01/2022.

Du 18/02 au 20/02/2022.

Du 18/03 au 20/03/2022.

Du 15/04 au 17/04/2022.

 

 

Terasse du Gite le Rocher - © Gîte le Rocher


05320 La Grave

 

Tél. : 06 81 56 23 07

Tél. : 04 76 79 96 46

Réservez en ligne


Gîte d'étape Le Rocher

Gite le rocher - © ©gitelerocher

La Grave

06 33 76 03 27

06 81 56 23 07

+33476799646

Gîte d'étape Le Rocher

Cristina, Sarah, Simon, Serge et Marivy vous accueillent dans leur grand gîte chaleureux et coloré. Un petit déjeuner copieux vous sera proposé ainsi que le dîner dont seul Simon votre super Chef Cuisto en détient les secrets

En savoir +

Vannerie de la Meije

Vannerie de la Meije - La Grave - © ©VannerieDeLaMeije

Villar d'Arène

06 24 40 45 94

Vannerie de la Meije

La Vannerie d'osier est l'art de tresser une fibre végétale irrégulière en une forme régulière. Depuis des milliers d'années, l'Homme tresse aux quatre coins du monde.

En savoir +

Retour à la liste

Osez l’osier au pays des glaciers !

A la Grave, Le gîte du Rocher sera votre refuge avec un style décontracté et un peu décalé, grâce à Serge qui a fait de la convivialité un art ! Ce séjour vous offrira la possibilité de découvrir le savoir-faire ancestral du tressage de l'osier.

 

Que ce soit dans l’assiette ou autour d’un verre en terrasse, le confort et la bonne humeur sont les meilleurs gages de qualité. On se sent comme à la maison. La cuisine est savoureuse et débordante d’amour, comme Simon, le chef. Viande de La Grave pour le pot au feu maison, agneau du pays et gâteaux maison pour un petit déjeuner royal. Et pour le décor vous cohabiterez avec la reine des lieux, La Meije.

Osez l’Osier : Du brin d’osier à l’objet. Devant l’atelier-boutique de Lucile flotte une bonne odeur de bois. La vannière est assise dans un coin de la pièce à proximité des brins d’osier qui trempent. Depuis 10 ans elle crée à partir d’une fibre naturelle, « on n’a pas besoin de grand-chose à part de l’eau, de la force des bras, d’une serpette et d’un sécateur, notre empreinte carbone est plutôt faible ». Les bottes d’osier exposées dans son atelier ont toutes les tailles et toutes les couleurs selon la variété d’osier et la récolte. Après une formation professionnelle, Lucile maîtrise les techniques des objets traditionnels mais
elle exprime aussi sa créativité avec des objets plus originaux.

Un savoir-faire vivant. Lucile aime faire perdurer ce savoir-faire. Elle aime se laisser bercer par la nostalgie de cet art ancestral. Elle aime partager le rapport affectif que ses visiteurs ont pour un vieux panier tissé par leur grand-mère et qui souhaite en faire de même. C’est là que la transmission commence, en réalisant un panier rond pour acquérir toutes les bases techniques. À vous le plaisir du tressage de l’osier, le toucher du bois, l’odeur et ses couleurs. Peu de chose vous seront nécessaires pour continuer chez vous : de l’osier, de l’eau, une serpette, un sécateur, la force des bras et toute votre imagination.

Poussez la porte de la ferme… Céline et Martin, jeune couple d’agriculteur originaire du coin, ont relevé le défi de s’installer à La Grave. Leur priorité c’est d’avoir des produits qui ont du sens comme l’explique l’ardoise de l’entrée : « ici vous trouverez un fromage de qualité, un fromage qui est le reflet de tout l’amour que nous portons à nos chèvres et à notre métier. Alimentation à base de : pâturages gravoises, foin local, céréales sans OGM… ».
En prenant le contre-pied de la culture intensive et en privilégiant le bien-être animal, ils ont réussi leur pari. Leur troupeau, très coloré du fait de la variété des races, a apporté un intérêt gustatif inattendu à leurs fromages !

Un déjeuner au sommet en tête à tête avec les glaciers. Un conseil : arrivez le vendredi midi pour un déjeuner au sommet ! …ou presque. À 3 200 m d’altitude tout de même, à l’arrivée des Téléphériques de la Meije, « la Cabine de 3200 m » reste fidèle aux lieux grâce à son ambiance refuge. Avec une cuisine et des pâtisseries maison, le repas se savourera tout comme la vue, somptueuse, sur les sommets. Après une délicieuse tartiflette ou une bonne pizza, faites une petite promenade aux alentours pour ne rater aucun des sommets nommés sur la table d’orientation. Sous vos pieds le glacier de la Girose, face à vous les neiges éternelles, imprégnez-vous…

Du « Pain Bouilli » ? Ça vous dit ? Direction Villar d’Arène… Le four banal laisse toujours échapper la bonne odeur du pain cuit au feu de bois une fois l’année. C’est dans ce four que les faranchins, habitants du village, fabriquaient le fameux pain noir ou « pain bouilli » (de « pô buli » en patois). Autrefois, les habitants le conservaient toute l’année car le bois était rare et le four était allumé pour faire le pain de l’année. Fourniers et pétrisseurs fabriquaient un pain à la croute dure, uniquement à base de farine de seigle, une céréale rustique cultivée sur les terrasses jusqu’à 2000 m. Un savoir-faire de plus perpétué par les habitants avec les gestes traditionnels retrouvés…

 

Ouvertures :

Du 10/12 au 12/12/2021.

Du 21/01 au 23/01/2022.

Du 18/02 au 20/02/2022.

Du 18/03 au 20/03/2022.

Du 15/04 au 17/04/2022.

 

 

Terasse du Gite le Rocher - © Gîte le Rocher


05320 La Grave

 

Tél. : 06 81 56 23 07

Tél. : 04 76 79 96 46

Réservez en ligne


Gîte d'étape Le Rocher

Gite le rocher - © ©gitelerocher

La Grave

06 33 76 03 27

06 81 56 23 07

+33476799646

Gîte d'étape Le Rocher

Cristina, Sarah, Simon, Serge et Marivy vous accueillent dans leur grand gîte chaleureux et coloré. Un petit déjeuner copieux vous sera proposé ainsi que le dîner dont seul Simon votre super Chef Cuisto en détient les secrets

En savoir +

Vannerie de la Meije

Vannerie de la Meije - La Grave - © ©VannerieDeLaMeije

Villar d'Arène

06 24 40 45 94

Vannerie de la Meije

La Vannerie d'osier est l'art de tresser une fibre végétale irrégulière en une forme régulière. Depuis des milliers d'années, l'Homme tresse aux quatre coins du monde.

En savoir +