La Meije et la haute montagne

Roche et glace mêlées, rangées de crêtes à perte de vue et la vallée loin en dessous – découvrez la haute montagne sur une fine arête vertigineuse ou sur le vaste étendu blanc, bleu et gris du glacier. Ici, elle n’est pas réservée aux alpinistes. Grâce au téléphérique, tout le monde peut toucher les glaces éternelles et savourer cette vue somptueuse des sommets qui s’estompent au loin.

Au col des Ruillans (3211 m), gare d’arrivée des Téléphériques des Glaciers de la Meije, le Glacier de la Girose est très facilement accessible. La découverte du glacier commence par la grotte de glace où des galeries et des sculptures éphémères sont taillées à nouveau dans la glace chaque été. Elle se poursuit par la balade glaciaire facile qui se fait même en famille, ou encore la randonnée glaciaire pour ceux qui veulent monter un peu plus haut.

La haute montagne, c’est aussi les arêtes, les falaises et les sommets - des premières ascensions à faire dans la journée aux courses engagées pour les experts en la matière.

0 fiches

Glacier de la Girose

Même si ces dernières années ils ont perdu un peu de tour de taille, le glacier de la Girose et le glacier du Mont de Lans forment ensemble la plus grande calotte glaciaire de France avec 6 km d’est en ouest. Par rapport à ses voisins le Tabuchet, le glacier de la Meije, les Enfetchores et le glacier du Râteau qui ne sont accessibles qu’aux alpinistes et aux skieurs extrêmes, le glacier de la Girose est moins farouche. Il s’étale bleu – blanc - gris en pente douce avec ses formes arrondies au pied de la gare des Ruillans, point d’arrivée du téléphérique de La Grave. Ses crevasses et séracs sont à portée de presque tous les pieds  - à condition d’être accompagnés et encordés bien entendu. La vue, on ne s’en lasse jamais : du Vercors au Mont Blanc, de la Vanoise au Mont Thabor, des jolis sommets à perte de vue et puis à nos côtés la Meije, majestueuse.